24 avril 2017

Premier Mai, la Journée Internationale des Travailleurs pour un monde sans exploitation et guerres

« Si vous pensez que nos morts puissent étouffer le mouvement qui apporte de l’espoir à des millions d’exploités qui peinent dans le besoin et la misère, si vous pensez ainsi, pendez nous donc! lci, vous ne faites qu’éteindre des étincelles. Mais, là-bas et plus loin, derrière et dêvant vous, partout, les flammes s’embrasent! Un incendie souterrain que vous ne pourrez jamais éteindre »
August Spies, 31 ans, le 20 août 1886.
Un des leaders qui ont été pendus à Chicago, États-Unis
[...]
Le Premier Mai est un jour – emblème dans les luttes des travailleurs du monde, depuis 1886 jusqu’ aujourd’hui les revendications des travailleurs immigrés de Chicago restent d’actualité. De nos jours, leur lutte continue dans le combat des travailleurs contemporains pour un travail stable avec des droits, pour la sécurité, pour la santé et l'éducation gratuites, pour une vie digne. Comme alors à Chicago où les travailleurs immigrés, allés aux États-Unis pour travailler, ont été à l’ avant garde des confits de classe, de nos jours aussi les millions d’ ouvriers immigrés peuvent renforcer les luttes de classe avec leur participation dynamique et militante dans les syndicats contre la barbarie capitaliste.
L’année que nous traversons est marquée par l’exacerbation des antagonismes inter-impérialistes qui provoquent l’ encore plus grande intensification de l’exploitation des peuples, ainsi que le risque d’une guerre généralisée. Les développements en Afrique, au Moyen Orient, en Asie et en Europe démontrent l’agressivité du capital contre le mouvement ouvrier, ils obligent des milliers de personnes à se tourner vers l’émigration pour être sauvés des guerres alors que l’UE et les gouvernements des pays d’Europe prétendent vouloir soi-disant aider à la survie des immigrés.
Les travailleurs dans toute la planète sont inquiets de l’agressivité du gouvernement des États-Unis, des pays de l’OTAN, et de leurs alliés, qui ayant comme but de gagner de nouveaux marchés et de voler les ressources naturelles de tous les pays, bombardent le peuple de Syrie, tuent des enfants en Palestine, poussent le peuple du Venezuela à un conflit civil, menacent, entre autres, d'utilisation des armes nucléaires dans la région de la Péninsule Coréenne. Ceux qui, il y a quelques jours, ont largué en Afghanistan la plus grande bombe non-nucléaire dont ils disposent, sont les mêmes impérialistes qui soutiennent et qui  collaborent avec le gouvernement d’Ukraine, appuyé aussi par des fascistes, ce sont les mêmes soutenant et tolérant les politiques d’Israël au Moyen Orient.
Ces rivalités inter-impérialistes aggravent davantage la situation économique des travailleurs et des retraités. Il y a une attaque généralisée contre les salaires et les pensions, il y a des privatisations de la sécurité sociale, de la Santé et et de l'Éducation publiques, une augmentation du chômage, du travail au noir et une limitation des libertés syndicales. C’est dans ces conditions générales que la classe ouvrière et les peuples se préparent à célébrer dans un esprit militant la Fête du Travail, le 1er Mai 2017.
La Fédération Syndicale Mondiale appelle tous ses membres et amis dans le monde entier à honorer par tous les moyens la Journée Internationale des Travailleurs, à unir leurs voix et dire haut et fort:
  Contre la Barbarie Impérialiste, nous organisons notre lutte pour les besoins contemporains du peuple et de la jeunesse, pour un monde sans exploitation et guerres .
[...]

Le secrétariat de la FSM
Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy