19 avril 2017

Inventer un avenir nouveau

Fin de la publication des articles présentant L'épopée humaine

Inventer un avenir nouveau (1979)
 
© Photo D.J.
Ici s'achève Comment l'homme devint humain, mais ne s'achève pas
l'action de Roger Garaudy pour amener les hommes « responsables » à concevoir et respecter leur différence de culture, à rechercher le dialogue et construire ensemble
un avenir « sans tache ».
Créateur et directeur de l'Institut international pour le dialogue des civilisations,il consacre désormais son temps et ses efforts à démontrer l'importance des cultures non occidentales dont la sagesse a permis de vivre d'autres rapports avec la nature, avec l'homme, avec le sacré. C'est cette sagesse qui, seule, nous permettra
d'échapper « à notre modèle de croissance aveugle, sans finalité humaine, définie par une augmentation sans fin de la production et de la consommation, et qui met en péril la planète entière ».
Afin de nous faire mieux connaître et mieux comprendre ces cultures, et, par
là-même, appuyer sa théorie, Roger Garaudy a pris la direction de la collection
L'Epopée humaine que publient les Editions Jeune Afrique et dont chaque ouvrage
traite d'une civilisation, en insistant sur la valeur culturelle, sociale, artistique, scientifique
et la situe dans l'ensemble universel. De la même manière que dans son propre
livre Comment l'homme devint humain, la démonstration est assurée
autant par l'image que par le texte, chaque volume étant illustré de près de 300
documents iconographiques.
C'est ainsi que le deuxième volume de la collection : l'Odyssée noire, de
Nathan Irvin Huggins, historien noir américain, explique tout ce que, malgré les horreurs
de la traite des Noirs et l'esclavage, l'homme africain a apporté, à l'Amérique,
sur le plan culturel et artistique.
La civilisation polynésienne, la civilisation indonésienne, la civilisation islamique
seront tour à tour étudiées en elles-mêmes et par rapport aux autres cultures
dans les ouvrages suivants.
Il est bon, aussi, de savoir que l'intérêt du sujet et la qualité des images ont
décidé respectivement l'Agence de Coopération Culturelle et Technique et l'UNESCO
pour le financement, et les services audio-visuels du Centre Pompidou pour la
réalisation, à tirer un extraordinaire spectacle audio-visuel de Comment l'homme devint humain dont la projection à « Beaubourg » permettra au plus grand nombre de se familiariser avec la première histoire des civilisations qui ne soit plus centrée sur l'Occident et son hégémonie.
Comment ne pas mentionner également la création de l’Université des
Mutants dans l'île de Gorée, cette petite île au large du Sénégal où, pendant deux siècles, furent embarqués les Africains à destination de l'Amérique ?

Postface de l'éditeur, Comment l’homme devint humain, page 339

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy