19 novembre 2012

J'ai fait un rêve...

Comme beaucoup à travers les siècles, depuis Spartacus, l'esclave romain, jusqu'au pasteur Martin Luther King, j'ai fait le rêve de l'égalité entre êtres humains: que l'on soit du Nord ou du Sud, blanc ou noir, riche ou pauvre, croyant ou pas...J'ai compris qu'il n'y avait pas de hiérarchie entre les personnes. Ce que dément pourtant la réalité. Un pouvoir de domination continue partout de s'exercer: des hommes sur les femmes, des riches sur les pauvres, des Blancs sur les Noirs, des patrons sur leurs employés, des colonisateurs sur les colonisés...La liste est longue dans cette hiérarchie qui s'impose à la plupart des gens comme une croyance véhiculée par les cultures et les religions. On pense que c'est inéluctable. Mais non, il n'y a pas de fatalité ! Avant d'être d'un pays, d'une culture, d'une religion, nous sommes des citoyens du monde, les habitants d'une même planète. L'unité humaine est indiscutable. L'unité et la diversité humaines sont inséparables. Quand je regarde le visage de l'autre, je suis attentif à voir ce qu'il y a d'universel en lui, avant de remarquer sa différence.

2011, pages 8-9

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy