29 juin 2012

Roger Garaudy et Thierry Roland

le 16/06/2012 à 23h08

Lettre à la rédaction de l’information de France-Culture,

Madame ou Monsieur,

Je suis un auditeur quotidien de votre chaîne dont j’apprécie beaucoup de programmes et j’y écoute aussi les informations au moins trois fois par jour.

Vous respectez en général les auditeurs que vous informez en les laissant juges et responsables de leurs opinions. Or, vous avez censuré une information importante ce soir (journal de 18 h du Samedi 16 Juin) en préférant parler de la mort brutale de Thierry Roland à la disparition de Roger Garaudy.

La mort d’un commentateur sportif qui avait passé l’âge de la retraite et qui pouvait laisser sa place à un jeune, dont les propos racistes légendaires étaient tolérés de façon inexplicable, n’était ni un drame ni une nouvelle d’importance nationale.

En revanche, Roger Garaudy devait attirer l’attention de votre chaîne. Il a été l’un des plus grands philosophes français du XXeme s., il fut aussi le grand idéologue du PCF et son élimination de tous les médias à la suite de propos jugés révisionnistes ne vous dispense pas de rapporter la nouvelle de sa mort et de laisser les auditeurs se faire leur opinion sur la pensée  de ce philosophe qui a, entre autres choses, agi en faveur du rapprochement du christianisme et du communisme.

La censure, le fût-elle par omission, reste toujours une mauvaise voie. 
----------------------------------------------------------------------------------------------
La réponse du médiateur
le 18/06/2012 à 14h54
Bonjour,

Difficile, vous en conviendrez, d'étalonner au plus juste la place qui devait être accordée aux nécrologies respectives de Thierry Roland et Roger Garaudy.
Le critère chronologique a cet avantage qu'il permet d'éviter des débats trop passionnés. L'annonce de la mort de Roger Garaudy a été faite vendredi et traitée "éditorialement" ce jour là.
Celle de Thierry Roland a été connue samedi, et traitée de ce fait dans les journaux de samedi.
Nulle censure donc mais le seul résultat de "la grande faucheuse" qu'est le temps.En particulier chez les journalistes...


----------------------------------------------------------------------------------------------
[NDLR: la "petite faucheuse" du système médiatico-politique de la pensée unique est à l'oeuvre, comme toujours...]
Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy