3 septembre 2015

Le contre-modèle occidental


Le propre de tout modèle est de s’ériger idéal à adopter. Le modèle est donc censé être modèle c’est-à-dire exemplaire, digne de tout le bien qu’il prétend porter! Là, se profile le pire des contresens de notre temps, car dans le système en crise qui sévit aujourd’hui, où l’axiologie est réduite strictement à l’obsession de l’accumulation matérielle, avec l’institution idéelle et active de la vénalité, le modèle devient de la contre-indication absolue.
 
Pour un modèle, être contre-indiqué c’est être désignifié, être à l’opposé de l’adjectif modèle que sous-entend le substantif homographe, qui se veut étalon de toutes les vertus, parangon du meilleur. Une fois privé de son touchau moral où il fait la preuve de sa méliorativité voire sinon son idéalité, sa grande propension à la perfectibilité au profit de l’humain, ce qui devrait le caractériser par essence et justifier sa logique, aucun modèle ne saurait oser vouloir s’universaliser parce que sans autorité logique et morale. Et même, dans un tout autre monde, avec cette autorité logique et morale au service effectif de l’humain, nul modèle ne doit s’imposer car l’homme doit accepter son bien ou moisir dans le mal s’il n’en est pas digne. Dans le monde tel qu’il est, nous voyons ce que produisent les protagonistes conquérants et civilisateurs à travers les colonialismes et impérialismes… Là, les faits sont plus éloquents que toutes les sciences des spécialistes et tous les discours idéologiques.
 
Un modèle contre-indiqué est précisément un mode d’agir qui mène à la catastrophe s’il est adopté. Exactement ce que vit actuellement le monde sous la férule du modèle socioéconomique de l’occident qui vit de crises délibérément provoquées par quelques charognards se faisant entretenir par les peuples pris en otage par la finance. À moins d’être mélioratif, nul modèle ne peut prétendre être modèle. Nous sommes donc devant l’impossible passage du substantif à l’adjectif.
 
Nous sommes donc devant un monde au modèle putréfié, et rien sans doute n’est plus déroutant, plus nihiliste pour un monde quun ordre dénué de prestance modèle du modèle quil prône. 
 
 

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy