29 juillet 2015

Je souhaite que tu sois entendu




CHRISTIANE SINGER,  Ecrivain, A ROGER GARAUDY (1992) :
 

Cette lettre concerne le livre "Les fossoyeurs". Ed. de l'Archipel 1992

Voilà deux jours que je veux te dire, cher Roger, quelle "dilatation de l'être", pour reprendre tes mots, me donne la lecture de ton livre ! Sans arrêt, en le lisant, je me suis exclamée tout haut : mais oui ! mais oui ! exactement ! exactement ! Je crois qu'il n'y a rien de plus émouvant pour un écrivain que de savoir qu'il a su mettre en mots - mettre au monde - les convictions les plus impérieuses - et les plus silencieuses hélas ! de chacun de ses lecteurs.
Quelle résonance en moi de tout ce que tu écris ! Et voilà que ce matin, parvenue à la page 200, je vois que tu me cites ! Les larmes m'en ont jailli  tant c'était fou, inattendu.
Ah ! Roger quel bon maître tu fais !
Il ne me reste désormais qu' à devenir ce que ta propre grandeur te fait croire
que je suis déjà !
Je publie aussi, en septembre, un livre. Un plaidoyer de l'amour de l'homme et
de la femme - Oui ! tout simplement !!!! Ce sera une raison d'être à Paris et de
te voir.
Ah ! comme je m'en réjouis !
Ah ! comme je t'embrasse de tout coeur et comme je souhaite que tu sois
entendu !

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy