7 juillet 2014

Changer de verbe pour changer de société !

par Camille Loty Malebranche

Changer de verbe pour changer de société, tel doit être le leitmotiv des opprimés et de tout partisan de leur libération.

Logique et morale sont les valeurs suprêmes du discours social, quand le fleuve verbal de la morale systémique coule à l'estuaire du mensonge comme seule logique pour annihiler l’humain et l’asservir, quand ceux qui usent de la force, pillent, tuent, sont précisément ceux qui dominent, grâce à leurs forfaits, leurs soumis, c’est seulement un chambardement et un nettoyage total du monde pour un nouveau système qui rendra à l’humanité son sens et sa dignité.

Qu'un verbe nouveau projetant et façonnant mentalement un nouveau faciès de la conception du monde socioéconomique et politique à travers de nouvelles valeurs humaines, crée, à ce stade de l’histoire, le nouvel ordre humain de la dignité où primeront le sens profondément transcendant et spirituel de la nature humaine dans une société enfin humaine!


Ainsi nous le dit Camille Loty Malebranche.

A sa façon, bien sûr.

Mais mes lecteurs ont déjà pris l'habitude de le déchiffrer.

Michel Peyret

Article source: Le verbe comme façonnement du monde par les tenants du pouvoir…

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy