1 décembre 2012

Du chrétien au communiste...


Procurez-vous ce petit livre qui vient de paraître chez Plon, d'un communiste, d'un athée, Roger Garaudy, intitulé De l'Anathème au dialogue. Cette voix d'un athée vous révèlera peut-être que le formidable dégel de Rome a déjà permis à un flot de grâce de déferler, que le dialogue a repris, et je dois convenir que l'on ne peut pousser plus loin que Roger Garaudy l'honnêteté intellectuelle et la liberté de l'esprit. Ce petit livre vous donnera l'assurance que la fraternité avec les communistes qui s'était manifestée durant l'occupation, et surtout dans les camps de concentration n'était pas née du malheur et liée à lui comme nous l'avions cru. Elle lui a survécu et elle a refleuri inespérément.

François Mauriac

Quatrième de couverture du livre de l'athée d'alors R. Garaudy (1965)

 Lire ici la lettre-hommage de Philippe Sollers à François Mauriac
Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy