12 novembre 2012

Le jour de l'homme

Le jour de l'homme, de

Préface de

 

Nous partageons tous la même condition humaine, les mêmes énigmes, les mêmes difficultés de vivre : la souffrance, le mal et la mort. Nous sommes tous confrontés aux mêmes trois questions fondamentales : « D’où venons-nous, que sommes-nous, où allons-nous? » Nous cherchons tous, selon les tempéraments, le sens de notre vie ou le bonheur. Nous honorons tous les mêmes valeurs de liberté, de créativité, de beauté, de vérité, de bonté, d’amour, de partage, de justice. Jacques Leclercq a écrit un fort beau livre, Le Jour de l’Homme,préfacé par Roger Garaudy et postfacé par Francis Jeanson, deux incroyants [en 1976, ndlr] qui ont accepté de dialoguer avec lui sur des questions profondes portant sur la condition humaine : Dieu, l’homme, la liberté, la souffrance, la mort et la résurrection. « Leur présence au début et à la fin du volume, précise Jacques Leclercq, se veut un témoignage que la rencontre est possible entre la foi et l’incroyance dès qu’il s’agit de partager au niveau de l’homme, du monde, de la vie, de la tendresse, de la liberté, de l’intelligence. » Il faut reconnaître encore que, devant notre commune condition humaine, personne ne possède le monopole de la vérité et de l’intelligence. Le croyant peut fort bien se poser sans peur toutes les questions, mais il n’est pas vrai qu’il possède toutes les réponses. Je suis convaincu qu’il ne saurait en être autrement pour les athées, dès lors que, de part et d’autre, l’intolérance, le dogmatisme et le fanatisme demeurent toujours à combattre et à rejeter. Qui ne serait pas d’accord avec Pascal pour affirmer que l’athéisme est signe « de force d’esprit, mais jusqu’à un certain point seulement. » et qu’« il n’y a rien de si conforme à la raison que ce désaveu de la raison »? (Pensées 359, 465) Tout ceci pour dire qu’il existe assez de raisons pour croire et ne pas croire. « La religion et la foi en Dieu, écrit Jacques Grand’Maison, ne tiennent pas d’une évidence indiscutable, mais d’une posture libre, ouverte sur d’autres plausibilités, dont celles des agnostiques et des athées. »

Essai sur la spiritualité des athées -Jean-Guy Saint-Arnaud (Extrait)

Éditeur : Points Le seuil. Collection :Livre de vie.1998. Première parution: 1976

Pour acheter: notamment http://www.lepaindesreves.fr/livre/175075-le-jour-de-l-homme-jacques-leclercq-ed-du-seuil

___________________________________________________________

SELECTION D'ARTICLES

Archives Garaudy PDF sur Calameo

Si je ne brûle pas
Si tu ne brûles pas
Si nous ne brûlons pas,
Comment les ténèbres
Deviendront-elles clarté ?

Nazim Hikmet, poète communiste turc (1901-1963), traduit par son ami Garaudy